notre-dame
de -toute-joie

L’école « Notre-Dame-de-Toute-Joie » a été fondée en 1967. Elle a été détruite en 1987. Après la guerre, l’évêque maronite de Saïda et son vicaire ont encouragé les sœurs à rebâtir l’école qui a pu rouvrir ses portes en 1997. Les familles chrétiennes sont revenus dans leur village. L’école a assuré à leurs enfants, ainsi qu’aux enfants des familles sunnites et chiites du village et de l’entourage, une éducation presque gratuite. Actuellement, l’école, subventionnée par le gouvernement libanais, compte 205 élèves et 18 membres du corps professoral, administratif et employés. Aujourd’hui, l’État ne paie plus la subvention. Quant aux parents en grande précarité, ils ne peuvent plus payer les faibles frais de scolarité. 

Les établissements scolaires sollicitent notre aide pour compenser les frais de scolarité impayés et faire face aux frais de fonctionnement. À présent, les écoles sont confrontées à un enjeu majeur : garder leurs professeurs. Les écoles chrétiennes au Liban sont des ferments de paix, elles reçoivent filles et garçons, chrétiens et musulmans. Elles accueillent les enfants handicapés, ceux dont les familles ne paient plus la scolarité et distribuent des colis alimentaires.

Les dons ouvrent droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66 % du montant versé dans la limite de 20 % du revenu imposable.
• Un don de 50 € ouvre droit à une réduction d’impôt de 33 €
• Un don de 100 € ouvre droit à une réduction de 66 €
• Un don de 150 € ouvre droit à une réduction de 99 €
• Un don de 200 € ouvre droit à une réduction de 132 €
• Un don de 300 € ouvre droit à une réduction de 198 €