La cuisine de Mariam

Leur mission

La cuisine de Mariam a été fondée le 8 août 2020 par le père Hani Tawk, à la suite de l’explosion du port de Beyrouth. Non loin des silos du port, la Cuisine de Marie n’était au début qu’une petite cantine parmi les diverses associations humanitaires, dans un vaste hangar endommagé puis réhabilité où le soleil pénètre timidement. Après le départ des ONG, le père Hani aménage l’espace pour cuisiner des repas chauds, aidé d’une dizaine de volontaires: « On sert environ 1000 repas par jour, depuis deux ans, aux gens qui ont tout perdu dans l’explosion, ainsi qu’aux immigrés. Ils viennent à midi avec un récipient que l’on remplit à la louche. J’ai également aménagé un espace d’activités en faveur des enfants. Avec l’aide de psychothérapeutes, d’ergothérapeutes et d’orthophonistes, nous avons créé un programme pour accompagner les familles des victimes dans une salle conviviale. Un lieu de vie et de rencontre qui accueille des gens de toutes les religions. On distribue aussi des médicaments, des couches et du lait pour nourrissons. »

Pourquoi ?

Fondée à la suite de l’explosion du port de Beyrouth, l’association Phoenix semeurs de Paix vient en aide aux personnes les plus démunies. L’initiative de la cuisine de Mariam nous a séduit. Plusieurs jeunes volontaires aident le père Hani en juillet et en août 2023.
Les dons ouvrent droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66 % du montant versé dans la limite de 20 % du revenu imposable. • Un don de 50 € ouvre droit à une réduction d’impôt de 33 € • Un don de 100 € ouvre droit à une réduction de 66 € • Un don de 150 € ouvre droit à une réduction de 99 € • Un don de 200 € ouvre droit à une réduction de 132 € • Un don de 300 € ouvre droit à une réduction de 198 €
parrainages

Nous parrainons des enfants libanais à besoins spécifiques. Nous avons besoin de vous pour parrainer ces enfants.